Groupe de biologie du collège Voltaire

Le site est actuellement en développement

Comment et sur quelle base établir des relations de parenté?

  • Savoir ce qu'est une homologie et pourquoi elle permet d'établir des relations de parenté
  • Savoir pourquoi le développement embryonnaire des vertebrés permet d'établir des relations de parenté
  • Savoir comment représenter des relations de parenté
  • Savoir comment et pourquoi on peut établir des relations de parenté sur la base d'une séquence de protéines homologues
  • Connaître le rôle que joue les espèces fossibles, et pourquoi elles figurent également sur des arbres phylogénétiques

La place de l'homme chez les primates:

  • Connaître quelques caractéristiques des primates
  • Savoir expliquer pourquoi on peut établir des liens de parenté chez les primates à partir de données chromosomiques
  • Savoir ce que les données moléculaires disent sur les liens de parenté au sein des primates
  • Connaître quelques caractères propres aux humains
  • Savoir ce qu'est l'angle facial
  • Savoir à quoi pouvait ressembler le dernier ancêtre commun aux humains et aux chimpanzés, et les arguments qui permettent d'établir son portrait.

La lignée humaine:

  • Connaitre dans les grandes lignes les bornes chronologiques de la lignée humaine
  • Comprendre les critères qui permettent d'établir que des ossements fossiles appartiennent à la lignée humaine
  • Savoir ce que sont les australopithèques
  • Savoir commenter des illustrations qui montrent que plusieurs représentants du genre homo ont peuplé la terre par le passé.
  • Savoir commenter les illustrations qui décrivent le caractère buissonnant de la lignée humaine

La sélection naturelle:

  • Savoir ce qu'est la sélection naturelle, et sa fonction dans les processus évolutifs
  • Savoir commenter les exemples du cours: phalène du bouleau et drépanocytose.
  • Rapport écrit à rendre le 17 mai dernier délai.
  • Le rapport ne contient que les 7 points du protocole.
  • Un rapport pour deux élèves.
  • Un complément théorique au protocole distribué.
  • Chaque conférence dure 10 à 15 minutes.
  • Chaque élève parle 5 minutes
  • La conférence est accompagnée d'illustrations et de schémas qui seront commentés. Pas de texte écrit sur la présentation.
  • Les critères d'évaluation seront distribués en cours.
  • Choix des sujets:
  • Principe des sérums anti-venin: Basile / Eve
  • Comptatibilité lors des transfusions sanguines: Samuel
  • Mécanisme du choc anaphylactique: Adrien
  • SIDA: Mounia / Angie
  • Transplantation d'organes: Sabrina / Milki
  • Phagothérapie: Bruno
  • Lutte contre les cellules tumorales: whitney
  • Immunothérapie:Sebastian
  • Action du système immunitaire contre les cellules cancéreuses: Loic
  • Allergies: mécanismes, traitement, : Younoussa
  • Déroulement:
  • la conférence est accompagné de slides
  • Pas de texte dans les slides, mais des schémas ou des illustrations.
  • Le premier slide décrit le thème et le plan de la conférence.
  • L'évaluation portera sur votre performance individuelle.
  • Je me réserve le droit de poser quelques questions à la fin de la conférence.
  • Date des passages:
  • 24 mai: Mounia / Eve / Sabrina
  • 28 mai: Sebastian / Younoussa / Bruno / Samuel
  • 24 mai: Angie / Basile /Loic
  • 28 mai: Milki / Whitney / Adrien
  • Voici le lien vers la théorie sur le cerveau, pour ceux qui ne la retrouvaient pas...
  • Savoir interpréter les images de magnéto-encéphalographie et d’IRM fonctionnelle du cours. Savoir sur quel principe ces images sont interprétables.
  • Savoir ce qu’est le système somato-sensoriel et comment il est organisé
  • Savoir expliquer ce qu’est la représentation somatotopique du corps
  • Savoir comment est organisé le cortex cérébral et à quoi il sert.
  • Savoir ce qu’est le syndrome de Williams-Beuren et comment il s’explique. Montrer que ce syndrome illustre également la plasticité neuronale du système nerveux.
  • Savoir légender un schéma de l’œil. Savoir à quoi servent les différentes partie de l’œil
  • Connaître le nom et la fonction des deux types de récepteurs de l’œil.
  • Savoir expliquer le schéma de la phototransduction.
  • Savoir expliquer les schémas sur le traitement de l’information dans la rétine même
  • Savoir expliquer et commenter le schéma sur le champ récepteur
  • Neurodule (pour l'installer chez vous, choisir "execution par le web" :
  • Savoir ce qu’est un arc réflexe et comment il est organisé (bougie).
  • Savoir ce qu’est la réponse normale à un stimulus et comment elle est organisée (plume).
  • Cours :
  • Connaître la structure d’une cellule nerveuse.
  • Connaître le mécanisme à l’origine du maintient d’un potentiel de repos.
  • Savoir ce qu'est le potentiel de repos.
  • Savoir ce qu’est un potentiel d’action.
  • Connaître le mécanisme moléculaire qui génère et transmet le potentiel d’action le long de l'axone.
  • Savoir expliquer pouquoi la gaine de myéline accélère la vitesse du potentiel d'action, et pourquoi elle permet à la cellule d'économiser de l'énergie.
  • Savoir commenter un schéma qui présente la transmission de l’influx nerveux au niveau d’une synapse.
  • Savoir résoudre les exercices du cours sur la transmission des potentiels d'action entre cellules nerveuses.
  • Connaître les mécanismes qui expliquent la transmission ou la non transmission des potentiels d'action à travers des synapses..
  • Le rapport sera évalué.
  • A rendre la semaine du du 30 avril au5 mai
  • Le rapport se fait par groupe de deux.
  • Il contient les tableaux et les graphiques des résultats de la partie apprentissage (auditif, visuel et kinesthésique)
  • Pour la partie apprentissage, commentez les résultats du groupe. Repérez, si possible, des différences et des similitudes que vous tenterez d'expliquer.
  • Pour la partie apprentissage, commentez vos propres résultats, déterminez votre mode préférentiel d'apprentissage.
  • Pour le labo sur le toucher, contentez vous de répondre précisément, et en vous référant à la théorie, aux questions du protocole, à l'exception du test des clous, qui est facultatif..
  • Rédigez un document sur lequel vous décrivez le but de votre étude, et la manière de l'atteindre
  • Votre travail comportera une analyse de comportements, ainsi qu'une représentation des résultats.
  • Votre travail comprendra une critique de vos résultats et de votre méthode ,ainsi qu'une conclusion.
  • Enfin, ce travail tentera, dans la mesure du possible, de répondre aux 4 questions fondamentales de l'éthologie classique (voir cours).
  • Le rapport contiendra également une introduction théorique qui présentera le sujet de votre étude.
  • L'idée de l'activité est cette fois de prendre des photos de l'oeil nettoyé, et de pouvoir y placer ensuite une légende
  • Idem pour les structures internes de l'oeil.
  • Le traitement des images se fera en salle d'informatique.
  • Un guide pour la dissection
  • Un second guide, plus synthétique.
  • Activité 1 :
  • Les variations de l’activité cérébrale peuvent être détectées par IRMf, qui profite du fait que l’hémoglobine non chargée d’oxygène a des propriétés magnétiques différentes de celle qui est chargée en oxygène. En conséquence, les zones actives du cerveau, qui consomment plus d’oxygène, peuvent être visualisées car leur concentration en hémoglobine non chargée augmente localement. La MEG met en évidence les zones du cerveau activent grâce au champ magnétique produit par des milliers de neurones en activité.
  • Il est organisé en 6 couches et contient 100 milliards de neurones. La couche IV est la voie d’entrée du cortex car c’est là qu’aboutissent les neurones sensoriels. Les neurones ont de très nombreuses connections dendritiques. Beaucoup moins par leur axone.
  • Différentes zones du cortex sont activées séquentiellement. D’abord l’aire visuelle. Puis l’aire motrice.
  • Ce sont les multiples connections entre les différentes aires du cortex qui traitent l’information nerveuse. C’est donc le chemin parcouru par les messages nerveux qui déterminent leur fonction. La nature du message nerveux (nombre de PA ) étant liée à leur intensité.
  • Activité 2 :
  • Les fibres nerveuses myélinisées conduisent à l’aire somatosensorielle S2 , responsable de la perception fine d’un stimulus sensoriel. Certaines fibres non myélinisées conduisent au cortex insulaire, responsable de la nature de la perception.
  • Des stimulations de différentes parties de l’aire somatosensorielle se traduisent par des sensations sur différents parties du corps. Inversement, des stimulations sur différentes parties du corps activent différentes zones du cortex somatosensoriel. L’Homunculus sensitif est la représentation qu’a le cerveau de notre corps. Elle est liée à la densité de récepteurs somatosensoriels, qui n’est pas la même partout.
  • Il existe 6 types de récepteurs somatosensoriels. Ils sont liés au toucher (deux types), à la douleur, à la pression, à la chaleur ou au froid.
  • Activité 3 :
  • Un des deux chromosomes de la paire 7 n’a pas lié la sonde rouge, ce qui indique qu’une séquence du chromosome 7 est absente.
  • Ils identifient les différentes composantes des objets, mais sont incapables de les situer dans l’espace les unes par rapport aux autres.
  • Le trouble est lié au fait que l’aire du cortex responsable de la localisation d’un objet dans l’espace n’est jamais activée car les neurones qui transmettent l’influx nerveux depuis l’aire visuelle primaire sont absents. Les gènes structurent l’organisation et la mise en place du cerveau.
  • Activité 4 :
  • Elle montre que les stimulations des doigts ont un effet sur la localisation de leur représentation corticale, ce qui prouve que le cerveau a une grande plasticité.
  • Un entrainement intensif étend l’aire corticale dédiée à la représentation des parties du corps touchées par cet entrainement.
  • L’expérience individuelle formate et transforme un cerveau que les gènes ont contribué à mettre en place.
  • Activité 5 : discutée en classe.
  • Savoir ce qu'est une hormone et à quoi elle sert.
  • Savoir commenter un schéma qui montre le mode d'action des hormones hydrophiles et lipophiles
  • Savoir comment est transis un signal hormonal.
  • Savoir ce qu'est la glycémie et comment elle est régulée
  • Savoir ce qu'est un sucre lent et un sucre rapide, et comment ils influencent la glycémie.
  • Savoir commenter des schémas illustrant la régulation du cycle menstruel féminin
  • Savoir décrire les manifestations du cycle hormonal féminin.
  • Connaître le mode d'action des pillules contraceptives
Voici une série de document et d'exercices associés sur le cerveau et ses fonctions.
  • Neurodule (pour l'installer chez vous, choisir "execution par le web" :
  • Savoir ce qu’est un arc réflexe et comment il est organisé (bougie).
  • Savoir ce qu’est la réponse normale à un stimulus et comment elle est organisée (plume).
  • Cours :
  • Connaître la structure d’une cellule nerveuse.
  • Connaître le mécanisme à l’origine du maintient d’un potentiel de repos.
  • Savoir ce qu'est le potentiel de repos.
  • Savoir ce qu’est un potentiel d’action.
  • Connaître le mécanisme moléculaire qui génère et transmet le potentiel d’action le long de l'axone.
  • Savoir expliquer pouquoi la gaine de myéline accélère la vitesse du potentiel d'action, et pourquoi elle permet à la cellule d'économiser de l'énergie.
  • Savoir commenter un schéma qui présente la transmission de l’influx nerveux au niveau d’une synapse.
  • Savoir résoudre les exercices du cours sur l’intégration neuronale.
  • Connaître les mécanismes de l’intégration neuronale.
  • le rapport est évalué.
  • A rendre le 26 février.
  • Le rapport se fait par groupe de deux.
  • Il contient les tableaux et les graphiques des résultats de la partie apprentissage (auditif, visuel et kinesthésique)
  • Pour la partie apprentissage, commentez les résultats du groupe. Repérez, si possible, des différences et des similitudes que vous tenterez d'expliquer.
  • Pour la partie apprentissage, commentez vos propres résultats, déterminez votre mode préférentiel d'apprentissage.
  • Pour la labo sur le toucher, contentez vous de répondre précisément aux questions du protocole.